jeudi 19 janvier 2017

Atelier d'écriture classe Tremplin


L’atelier écriture fait partie du projet pédagogique de la classe tremplin. Il a lieu tous les mercredis de 10h à 11h. Il s’agit de développer des capacités d’écriture et faire appel à son imagination dans une ambiance conviviale favorisant la participation. Les élèves produisent des textes personnalisés à partir de leur vécu, leurs goûts grâce à des éléments déclencheurs (liste de mots, phrases à compléter…)

L’atelier se déroule toujours de la même manière et se divise en 4 temps :

·         Lancement de la consigne

·         Temps d’écriture

·         Réajustement des écrits

·         Lecture des productions

Les productions sont rassemblées dans un petit livret « Un élève, une histoire » qui est édité et donné aux enfants et à leur famille.
Voici le premier journal de l'année 2016/2017:



Un élève, une histoire



Sommaire

Je suis…                                                                                         P 1-4
                                                                                                                                            On m’appelle…                                                                              P 5-8

Si j’avais …                                                                                    P 9-12

Textes libres                                                                                  P 13-15



Je suis



Je suis une playstation en permanence.

Je suis des larmes quand c’est mon anniversaire.
Je suis imaginatif et gentil.

Je suis coincé aux toilettes le premier jour où Lucas dort à la maison.

Je suis Morro qui mange des accras de morue.

Je suis comme Lucas, j’aime Ninjago.

Je suis sportif même quand je suis malade.

Je suis l’énervement contre les gens qui crient pour rien.

Je suis le musée Soulage à Rodez.
 


 Kaïssan

 
 
Je suis
 Je suis le gâteau qui se renverse le jour de mon anniversaire.
Je suis la guerre et je me lave dans une flaque d’eau.
Je suis l’amour de Célia qui est la plus belle fille du monde.
Je suis un Pokémon qui se promène sur une pizza débordante de
fromage.
Je suis Sacha qui embrasse Célia.
Je suis vert comme un chou de Bruxelles quand je pense à l’accident de
ma mère.
Je suis la nuit dans mon jardin secret.
Florian  
Je suis
Je suis un papillon le 12 janvier 2007.
Je suis la forêt qui brûle.
Je  suis l’amour de ma mère qui est la plus gentille.
Je suis en train de regarder Belle et Sébastien et je mange un steak haché frites, sauce roquefort.
Je suis un super héros parce que mon père est superman et ma mère superwoman.
Je suis malheureux quand je mange des lentilles car je pense à mon arrière grand-père.
Je suis un match de foot à Figeac.
Evan
 
Je suis
Je suis la douleur le jour de mes 10 ans.
Je suis un poisson qui glisse sur un toboggan.
Je suis le chant de l’amitié.
Je suis Akinator, le chien robot et je mange de la charcuterie.
Je suis Spiderman, le meilleur ami de Mathéo.
Je suis le lac des rêves  et je me baigne comme à la piscine.
Je suis mamie qui mange des sushis à la menthe au Vietnam.
Mathéo
 
On m’appelle
On m’appelle Arthrose Dubon.
J’aime les militaires, surtout les snipers.
J’apprends l’anglais.
Chaque fois que je le peux, je me déguise en soldat.
Un jour,  j’ai donné des sous à un SDF.
Un jour,  je n’ai pas fait mes devoirs.
Je suis particulièrement doué pour le camouflage.
Mais on me reproche souvent de faire des pompes.
Je parle assez librement de jeux de guerre.
Mais je n’aborde jamais les mots communs.
On peut me croiser à Rodez.
Mais on ne me verra jamais en Afrique.
On m’appelle plus souvent Kaï,  mais aussi mec et je n’aime pas ça.

Kaïssan
On m’appelle
On m’appelle le séducteur.
J’aime les belles filles.
J’apprends le vocabulaire.
Chaque fois que je le peux je prépare des gâteaux.
Un jour, j’ai traversé l’océan Atlantique pour aller en Amérique.
Un jour, malheureusement je n’ai pas pu voir les fréros Delavéga.
Je suis particulièrement doué pour discuter avec les filles.
On me reproche souvent d’être trop bavard.
Je parle assez librement de moi.
Mais je n’aborde jamais des sujets trop personnels.
On peut me croiser dans les rues de Bretenoux.
On ne me verra jamais dans les bois.
On m’appelle le séducteur mais aussi le tombeur.

Florian


On m'appelle


On m’appelle Jean de la poissonnière.


J’aime les chaussettes.
J’apprends la psychologie.

Chaque fois que je le peux, je mange.


Un jour, j’ai dansé « les sardines ».
Un jour, je n’ai pas pêché de poissons.

Je suis particulièrement doué pour nager.

Mais on me reproche souvent d’être méchant.

Je parle librement de judo.

Mais je n’aborde jamais les jeux vidéo.

On peut me croiser à Carrefour.

On ne me verra jamais à des courses de moto.

On m’appelle Pierre, mais aussi Pet.


Mathéo


On m’appelle

 On m’appelle Evan.

J’aime maman.
J’apprends à faire des gâteaux.

Chaque fois que je le peux, je cuisine.
Un jour,  j’ai fait une glissade.

Un jour, je n’ai pas réussi.
Je suis particulièrement doué au foot.

Mais on me reproche souvent de ne pas être gentil.
Je parle assez librement de sport.

Mais je n’aborde jamais le karaté.

On peut me croiser sur un vélo.
On ne me verra jamais sur une moto.

On m’appelle Evan, mais aussi Titi.

 Evan
 
Si j’avais

 Si j’avais dix enfants, je les vendrais au marché.

 Si  je pouvais m’envoler,  j’irais  à Paris.

 Si  je n’avais aucun ami  je serais triste.

 Si j’étais âgé de 90 ans, je serais peut être à l’hôpital.

 Si  je pouvais faire un vœu j’aimerais une Ferrari.

 Si j’étais un oiseau  j’irais  au Viêtnam.

 Si mon chat pouvait parler ce serait la fin du monde !  

 Mathéo

 Si j’avais

 

Si j'avais dix enfants,  la maison serait trop bruyante.

Si je pouvais m’envoler, j’irais jusqu’en Australie voir les kangourous.

 Si je n’avais aucun ami, je jouerais au scrabble avec mamie. 

 Si j'étais âgé de 90 ans je serais mal en point.

 Si je pouvais faire un vœu je demanderais  des milliards de vœux.

 Si j’étais un oiseau, je ne paierais pas d’impôts.

 Si mon chien pouvait parler je serais le plus heureux.

 
Florian

 Si j’avais

 Si j’avais dix enfants,  je serais content.
Si je pouvais m’envoler, j’irais à l’île de la réunion. 

 Si je n’avais aucun ami, je serais à l’agonie.
Si j’étais âgé de 90 ans je profiterais de la vie.

 Si je pouvais faire un vœu j’aimerais voler.
Si j’étais un oiseau je volerais autant que je pourrais.

Si mon chat pouvait parler je sauterais de joie !

 Evan
Si j’avais

 
Si j'avais dix enfants, je prendrais soin d'eux.

 Si je pouvais m'envoler j'irais au Portugal.
Si je n'avais pas d'amis je serais furieux.

 Si j'étais un oiseau je volerais pour toute ma vie. 
Si je pouvais faire un vœu,  j’aimerais être invisible.

 Si mon chat pouvait parler je mènerais une très longue conversation.
Si je pouvais avoir une vie sans fin je ferais le fou.

 Si j'étais âgé de 90 ans je serais alors très vieux.

 Kaïssan


Le renard et le corbeau.

 Il était une fois un renard qui trouva un fromage.

Il le ramena dans son terrier et le mit dans un coffre.

Il créa un mot de passe pour protéger sa trouvaille.

Le corbeau par l’odeur alléché, réfléchit pour prendre le fromage.

Il fit du bruit pour faire sortir le renard de sa cachette.

Le corbeau entra dans le terrier et tenta de découvrir le mot de passe.

Il essaya la date de naissance du renard.

Il tapa le code « 2007 » et cela fonctionna.

Il prit le fromage et le mangea. Il se régala.

Le renard décida de ne plus sortir de son terrier et de se méfier des

oiseaux de la forêt.

Evan
L’école des chanteurs

 Céline Dino vient d’arriver à l’école de Massip.

Elle est à l’Itep car elle a fait des bêtises.
Elle a insulté ses parents.

Elle ne se plait pas dans cette école car pour elle c’est comme une prison.
Heureusement elle a une amie qui s’appelle Anne Lou et qui  adore chanter.

Un jour Céline dit à Anne : «  si on demandait un micro pour faire un karaoké ! ». 

« Oh oui ! C’est une très bonne idée » répondit  Anne.
Le directeur remarqua qu’elles chantaient très bien et leur proposa un stage de chant.
Des années plus tard elles devinrent des chanteuses professionnelles.

Mathéo

La planète aux deux faces

 
Il y a très longtemps, deux jeunes garçons se sont affrontés pour conquérir la planète Loumbaxe.

Sur la planète, un petit alien nommé Térème, va devenir une légende mais il ne le sait pas encore. Sur Loumbaxe il y a deux faces, une de pure lumière, une plongée dans les ténèbres.

Térème est très curieux. Il n’est jamais allé de l’autre coté de Loumbaxe.  Il rêve de découvrir ce royaume quand il sera plus grand. Ténébron vit dans l’obscurité profonde. C’est un jeune garçon rusé et agile mais ses yeux sont éteints.

Sept ans plus tard,  ils ont 19 ans et ils possèdent tous deux un palais immense. Ils veulent dominer la planète. Une guerre éclate. Ils sont gravement blessés. Seul Térème a survécu. Térème est triste de la mort de Ténébron car il était son ami malgré les combats. Il demande aux dieux de le réanimer.

 Le dieu Ribon lui rend la vie. Un mois plus tard ils créent une planète nommée « Terre ». Les aventures vont s’enchainer et leur amitié durera   éternellement.

Florian 

 

 

 
 
 
 
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire